Friday, November 7, 2014

Éducation : 3D à nouveau





Films 3D


En 2011, j'ai écrit à propos de Nintendo 3DS pour enfants. Et voilà que les images 3D reviennent à nouveau en ce qui concerne la santé des yeux des enfants et de jeunes adolescents.

Hier, jeudi le 6 novembre 2014, l’Anses (l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail) souligne les dangers de cette innovation. 

Après l’importante progression de l’offre de films en 3D au cinéma depuis les années 2000, on assiste aujourd’hui au développement de l’offre de téléviseurs, ordinateurs, consoles de jeux, téléphones mobiles et autres appareils équipés de technologies 3D. 

C'est vrai que plusieurs fabriquants de dispositifs équipés de technologies 3D, comme Nintendo, ont d’ailleurs émis des avertissements recommandant aux parents et enfants d’éviter ou bien doser l’usage de ces produits.

Nintendo inscrit déjà un avertissement sur ses consoles. « L'utilisation de l'affichage 3D par un enfant de 6 ans ou moins pourrait endommager sa vue », peut-on lire sur certains jeux de l’enseigne, qui recommande par ailleurs aux parents de « bloquer » la fonction 3D des consoles.



crédits: ThinkStock

Éducation : parents/éducateurs:

"Le développement de ces technologies pose la question de leur impact éventuel sur la santé, et notamment sur la vision humaine, en cas d’exposition prolongée, et tout particulièrement pour les enfants et adolescents. Plusieurs fabricants de dispositifs équipés de technologies 3D ont d’ailleurs émis des avertissements recommandant aux enfants d’éviter l’usage de ces produits."

Anses

Dans ce contexte, l’Anses a évalué les risques potentiels liés à l’usage de l’ensemble des technologies audiovisuelles 3D des enfants et jeunes adolescents.
Jouer ou regarder un film en 3D peut être source de fatigue visuelle. Certains adultes se plaignent de maux de tête, de fatigue oculaire, de yeux rougis. Sans oublier les symptômes «accidentogènes», note encore l'Anses, notamment pour des personnes qui conduiraient tout e suite après avoir été exposées à la 3D.
  • Les technologies d'images en relief 3D sont « déconseillées » aux enfants de moins de 6 ans. 
  • Jusqu’à 13 ans, un « usage modéré » est recommandé. 

Raisons: 

"Le développement de ces technologies pose la question de leur impact éventuel sur la santé (...) en cas d'exposition prolongée, tout particulièrement pour les enfants et adolescents"

Anses

La technique de la restitution stéréoscopique (en 3Ds) ne permet pas de respecter le principe physiologique. L’accommodation (sur un écran par exemple) et la vergence des yeux (sur un objet situé en avant ou en arrière plan de cet écran) ne se font ainsi pas à la même distance.

L’agence publique explique que dans la mesure où le système visuel se "développe activement" durant l’enfance, les jeunes sont « plus vulnérables ».




Conséquences:

L’agence publique explique que dans la mesure où le système visuel se "développe activement" durant l’enfance, les jeunes sont « plus vulnérables ».

  • La fatigue visuelle peut se traduire par une fatigue et des douleurs péri-oculaires, la sensation d’œil sec; 
  • Des troubles de la vision (vision double, sensibilité réduite aux contrastes spatiaux, diminution de l'acuité visuelle et de la rapidité de perception);
  • Des troubles extra-oculaires (maux de tête, douleurs au cou, maux de dos et aux épaules, baisses de performances dans les activités mentales, pertes de concentration);
  • D’autres symptômes peuvent potentiellement apparaître, comme par exemple des effets liés à l’équilibre postural (vertiges) ou des effets liés à l’appréciation du réel (altération de la perception de l’environnement).

Note :
Ces effets restent toutefois encore mal étudiés, mais pourraient générer un risque accidentel ponctuel lié aux vertiges.


Et les adultes?
Dans son rapport de 132 pages, l’Anses exprime aussi des mises en garde concernant les adultes. 
Les adultes ayant des troubles visuels doivent ainsi « limiter » leur exposition aux films ou jeux vidéo 3D et conserver leurs lunettes ou lentilles pour regarder ce type d’images. 
« Ne pas se mettre trop proches » des écrans est également conseillé par l’agence sanitaire. 
Autres recommendations:
  • Ne pas se positionner trop proche de l’écran : en effet, plus le spectateur s’en éloigne, moins il subit de contraintes sur son système visuel ;
  • Respecter les instructions des constructeurs de dispositifs 3D ;
  • Conserver ses corrections optiques pendant la visualisation de contenus en 3D ;

Créateurs de contenus 3D:
Limiter les effets produits en respectant les recommandations techniques existantes visant à produire des contenus de qualité.

Quelques pensées:
On connaît bien l'attraction de nos jeunes élèves pour les technologies 3D en ce qui concerne les films ou les jeux vidéo. 
La technologie 3D (animations) est quelquefois introduite dans des cours, surtout les sciences (chimie, maths) car elle apporte une dimension plus réelle à certains contenus et phènomènes scientifiques. Elle enrichit l'expérience et approfondit les connaissances. 

Mais elle peut aussi être introduite dans les cours de langues, musique, art. Les élèves ont une nouvelle façon de voir le monde à travers les technologies. Les animations 3D ont l'atout qui les attirent et ils se sentent plus stimulé et actifs dans leur apprentissage.

Bien sûr, les enseignants prennent des précautions et dosent bien l'utilisation des technologies 3D dans les cours.
On sait que le marché de la 3D semble s'essouffler et d'un engouement pour les appareils à très haute définition qui offrent l'avantage d'une excellente qualité d'image sans presque aucun des inconvénients de la 3D.
Toutefois, il faut limiter l'usage 3D surtout concernant l'âge déconseillé par l'Anses. Je crois que les enseignants font plus attention que souvent les parents.
Pour les jeunes de 6 ans à 13/14 ans, bien les conseiller à garder la distance necessaire. 50 cm doit séparer les jeunes de l'écran et des pauses toutes les heures, pour ne pas trop solliciter la vision de près. 
Enfin, il y a toujours le choix de la version 2D que les salles de cinéma présentent de plus en plus.
Et pour les jeux vidéo, suivez le conseil de Nintendo, bloquez la fonction 3D des consoles.
G-Souto
07.11.2014
Copyright © 2014G-Souto'sBlog, gsouto-digitalteacher.blogspot.com®

Creative Commons License

No comments: