Tuesday, August 26, 2014

Jeunes enseignants : avez-vous vu Monsieur Lazhar ?



comics

La rentrée scolaire s'approche à grande vitesse. Le 1er septembre. En plus vous vous sentez un peu étonnés de voir partir le ministre de l'éducation, six jours avant la rentrée ? Déjá que la rentrée vous fait toujours paniquer ou devenir plus stressés, surtout les enseignants débutants.

Mais, calme-vous ! Une année scolaire se prépare pendant des mois, tout au long de l'année. C'est comme ça dans tous les pays.


D'ailleurs comme vous. Ça fait quelque temps que vous préparez votre rentrée, vos cours, que vous organisez votre vie et votre emploi du temps.





Monsieur Lazhar, 2011
http://www.imdb.com/

Bon, pour relaxer un peu, mais aussi pour vous aider, je vous parle aujourd'hui d'un prof. tout spécial. Oui une histoire de profs qui comme vous font face à des situations souvent très difficiles et qui s'en sortent assez bien. Si on aime vraiment le métier d'enseignant.

Tout le monde connaît ou va connaître les problèmes d'être souvent des profs remplaçants.


Décontractés, en mode zen, mais toujours ouverts à faire des apprentissages? Voilà Monsieur Lazhar. Un film de Philippe Falardeau, d'après le livre Bashir Lazhar de Evelyne De la Chenelière, auteure, comédienne et dramaturge québécoise.




Monsieur Lazhar, 2011

L'histoire :


A Montréal, Bashir Lazhar, un immigré algérien, est embauché au pied levé pour remplacer une enseignante de primaire disparue subitement. Il apprend peu à peu à connaître et à s’attacher à ses élèves malgré le fossé culturel qui se manifeste dès la première leçon. Pendant que la classe amorce un lent processus de guérison, personne à l’école ne soupçonne le passé douloureux de cet enseignant.



Avec Monsieur Lazhar, lauréat du Prix du public au Festival de Locarno (2011), Philippe Falardeau, réalisateur québécois, nous livre une œuvre sociale, à la fois drôle et émouvante, sur l'école et leurs principaux agents : les enseignants et les étudiants.



Monsieur Lazhar est ses élèves

Relation enseignant/ étudiants :

Monsieur Lazhar, le professeur, parle un français très élégant et scolaire, avec une manière d’enseigner quelque peu exigeante puisque il ne connait pas bien le système éducatif québécois et ne sait pas comment fonctionne.

Les élèves s’amusent de ce professeur aux habitudes bizarres et le voient comme quelqu’un à qui il faut apprendre les manières québécoises. 


La confrontation entre Bashir et ses élèves relève d’un véritable choc culturel. Et pourtant, on sent beaucoup de pudeur, de respect, et d’affection entre le professeur et ses élèves. 




Monsiueur Lazhar et une élève

Thèmes essentels :


La pédagogie et la relation à l’enfant sont les thèmes essentiels du film mais apparaissent en subtilité.


En même temps, on rit devant le gouffre culturel entre Bashir et ses jeunes élèves : leur faire faire une dictée à partir d'un texte d'Honoré de Balzac alors qu'ils ont à peine 10 ans ? Quelle idée !


Vous voyez? Toujours dfficile l'adaptation à la réalité d'une nouvelle école, de nouveaux élèves, leurs problèmes, vos propres problèmes. 


La vision du monde de l'éducation :

Avec une belle légèreté, Monsieur Lazhar dépeint un tableau très actuel et réaliste de ce qu’est l’école de maintenant. 

Les règles qui intiment aux enseignants de ne pas entrer en contact avec les élèves, ne serait-ce que pour les consoler après une mésaventure (la mort de leur professeure);le rôle très cadré des profs (enseigner et non éduquer), l'absence des outils numériques.


Certes, on s’amuse de la naïveté de Bashir qui pense qu’il suffit d’un livre, d’une règle de grammaire et de quelques conseils pour faire un bon professeur.





Quelques pensées :

Moi, je suis allée voir Monsieur Lazhar au cinéma l'hiver dernier. Dans la salle, beaucoup d'enseignants. Des moments lointains ou pas de notre métier, poignants et drôles nous sont revenus. Et on a sourit, et on s'est ému au long de ce film si touchant et drôle, en même temps.




Monsiueur Lazhar dans la classe

Film humain et délicat, Monsieur Lazhar peut se lire comme une ode aux métiers de l’enseignement que comme une critique du système éducatif. 

On sent bien la volonté du réalisateur de montrer à quel point il est difficile de cerner le monde éducatif d’aujourd’hui.



A voir absolument avant la rentrée ou après un cours un peu plus compliqué. Et je pense à ceux qui seront plongés dans une épreuve d’une insondable difficulté, un établissement un peu 'difficile'.

Ce film vous aidera à meux voir/comprendre une situation/cours moins réussi pas comme une défaite, mais comme quelque chose qu'on doit reprendre le lendemain, sans trop de honte, naturel. C'est le début de votre propre sage chemin pour devenir un bon prof.

Les élèves apprécient mieux l'enseignant qui sait revenir en arrière sans perdre sa dignité professionnelle et humaine qu'un enseignant qui cache son incapacité momentanée d'un air arrogant.

Mais, attention! Il faut comprendre qu'on ne doit jamais passer nos problèmes personnels aux élèves. Ça fait partie de la pédagogie que vous avez appris.

Et surtout ne pas utiliser les méthodes traditionnelles de Monsieur Lazhar dans la salle de classe. La réalité des élèves d'aujourd'hui ne vous permet pas. La salle de classe est un lieu d'ordre, mais informelle, où la discipline doir régner pas comme situation de force, mais comme rempart contre le chaos et la violence souvent incompréhensibles du monde extérieur. N'oubliez pas les courts moments de décontraction pendant un cours, sans jamais perdre le contrôle.

Enfin, j'espère avoir particpé un peu à votre tranquilité pour commencer votre nouvelle 'aventure'. L'enseignement.


Bienvenus au monde de l'éducation, difficile, poignant, creátif, drôle. Je suis sûre que vous serez des profs excellents. 



"Celui qui est maître de l'éducation peut changer la face du monde. "

Leibniz


Vous voulez quelque chose de mieux ? Allez ! Bon courage !

*Note: Ce post fera partie de deux ou trois publications thématiques sur la Rentrée scolaire 2014.

G-Souto

26.08.2014
Copyright © 2014G-Souto'sBlog, gsouto-digitalteacher.blogspot.com®

Creative Commons License
Jeunes ensegnants : avez-vous vu Monsieur Lazhar ? bG-Souto is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

2 comments:

Nelson Zagalo said...

Um filme adorável que tocará qualquer professor, mas não só. E claro um belíssimo texto que levará quem ainda não viu a ver de certeza. bjs

Gina Souto said...

Adorável, sim :-) ... e como bem escreveu, toca professores e não professores. Transborda delicadeza, grande profundidade no tratamento de dois temas que não são fáceis, a morte, as crianças.

E depois o tratameno da missão de escola no quesito de preparar o aluno para enfrentar os desafios da vida fora dos muros escolares. Como viver sem o conhecimento do mundo e da gama de questões, sociais, filosóficas que o envolvem ?

Mais uma vez, agradeço sinceramente seu comentário :-)
bjs