Wednesday, June 25, 2014

Education : On parle films d'animation en français ?




Festival d'Annecy | Animation

J'aimerais revenir à Exploring Animated Movies in Education, cette fois-ci en français. Et bien sûr au Festival Annecy2014 qui a fini le 14 juin avec la mise en ligne du Palmarès 2014, le même jour.

Annecy a ouvert ses portes 'au fleuron de l'animation mondiale' et pendant six jours a dévoilé plus de deux-cents films venus de quatre-vingt pays. L'occasion de rendre hommage à ceux qui portent très haut le cinéma d'animation comme le japonais Isao Takahata dont j'ai proposé à mes lecteurs, les enseignantes et enseignants, son chef-d'oeuvre Le Conte de la princesse Kagouya, une ressource numérique extraordinaire qui vient de sortir en France.


"Le conte de la Princesse Kagouya est un chef-d'oeuvre rempli de coeur et d'émotion, C'est un vrai bonheur à regarder."

#PeterDocter, réalisateur

J'aime les films d'animation, j'en suis addict, j´écris souvent des propositions pédagogiques concernant des court-métrages ou longs métrages d'animation parce que je les glisse souvent dans mes cours. Et les résultats près des étudiants furent magnifques. Ça donne une allure fraîche, créative, dynamique aux programmes scolaires.

C'est vrai que la plupart du temps, je présente ces ressources numériques en anglais, mais je suis sûre que vous les suivez aussi bien en anglais qu'en français.



Crédits : Boris Horvat /AFP

Le dernier post, j'ai proposé quelques films d'animation en anglais, les introduisant dans plusieurs disciplines, à traiter les notions à étudier en classe, de l'enseignement primaire à la voie professionnelle (Multimédia).

A vrai dire, une partie des élèves est en vacances. Les lycéens, eux, ils passent le Bac ou le Brevet collège qui est selon les étudiants et les professeurs de niveau plus élevé des sujets cette année.

Mais bon, un enseignant est toujours alèrte. Avez-vous lu les profs du 9-5 amènent de l'art dans les quartiers?



Une ruelle transformée par 'Des Flâneurs'
Crédits:  Association Double Face

On est scotché ! Vous voulez plus quoi? De la créativité et de la motivation! Notre imaginaire, la créativité, ne nous quittent pas en vacances. Finalement, la préparation des cours pour la rentrée n'est pas loin.

Et nous faisons progresser nos élèves, pas seulement penchés sur les contrôles, mais surtout et aussi sur les compétences que se libérent et valorisent avec de l'imagination. Nos élèves, souvent réputés "difficiles", s'expriment et évoluent plus librement quand on les motivent avec créativité.

Rien de mieux que vous proposer en français, sûr, une liste de courts-métrages ou films de télévision, à exploiter pédagogiquement.

Des court-métrages Histoires de bus et Nul poisson où aller, deux productions de l'Office national du film (ONF), ont été récompensées au Festival international du film d'animation d'Annecy, en France.



Histoires de bus | Canada
  • Prix du jury junior pour un court-métrage, Histoires de bus, un court-métrage d'animation, une comédie autobiographique, écrite et réalisée par Tali qui en a aussi écrit le scénario en plus d'assurer l'animation.
Autobiographique, inspiré des mésaventures vécues par la cinéaste dans les Cantons-de-l'Est, où elle conduisait un autobus scolaire. Regardez la bande-annonce :



Synopsis:

Histoires de bus raconte l'histoire d'une femme qui rêve de rouler paisiblement sur les chemins de campagne et d’être en contact avec la nature, les enfants et leurs parents. Sa vision idyllique du métier est pourtant vite mise à mal lorsqu’elle constate que son patron est surnommé "Killer" et que les jolies routes sinueuses constituent un réel défi lorsqu’on doit composer avec l’hiver et un embrayage récalcitrant...

Disciplines : Langues (la francophonie) ; Éducation Civique; Arts (Design, Multimédia, Musique); autres.
Valeurs : Genre, tolérance, amitié, le travail collectif (d'une équipe).

Niveaux d'apprentissage: Collège; lycée; voie professionnelle (métiers femmes).

Nul poisson où aller | Canada
  • Nul Poission où aller de Nicola Lemay et Janice Nadeau, d'après le livre de Marie-Francine Hébert, illustration de Janice Nadeau, a obtenu le prix Fipresci. C'est aussi une production du Canada, l'Office national du film ONF

Nul poisson où aller, 2004
Marie-Francine Hébert & Janice Nadeau
Synopsis:

Livre: L'album raconte l'histoire d'une petite fille durant la guerre, une guerre comme les autres. Avec une question en filigrane: l'ennemi peut-il être quelqu'un qu'on aime? Dans un texte bouleversant, Marie-Francine Hébert nous secoue... avec douceur et pertinence.
Court métrage: Le court-métrage raconte l'histoire d'une jeune fille et de sa famille, qui doivent s'exiler en raison d'une guerre civile. Son amitié avec une camarade de classe de l'autre camp pourrait être sa planche de salut. Voici la bande-annonce:
Ce court-métrage d'animation raconte la triste histoire de l'exode d'une famille. Lorsqu’une guerre civile éclate, une fillette et sa famille sont chassées de leur maison. Pour une petite-fille commence un exode long et pénible éclairé par la seule lumière de l’amitié qui la lie à une écolière appartenant à l’autre clan. 
Un conte moderne abordant avec humanisme et poésie les conséquences de l’intolérance.
Disciplines : Langues; Education Civique; Arts (Design, Multimédia, Musique).
Valeurs : Immigration, Tolérance, Amitié, Solidarité, Partage.

Niveaux d'apprentissage: Collège ; lycée ; voie professionelle (Multimédia)





La Petite Casserole d'Anatole | France
  • La Petite Casserole d'Anatole un court métrage réalisé par Éric Montchaud, prix Public, d'après le livre de jeunesse d'Isabelle Carrier. 


Synopsis:

Livre: Vous connaissez l’expression "traîner une casserole" ? Pour Anatole, l'expression est à prendre au pied de la lettre et du jour au lendemain il se retrouve avec une petite casserole rouge qu’il doit traîner partout. Au début cela ne change guère sa vie, mais petit à petit les gens regardent plus cet utensile de cuisine que lui-même, et cet objet commence à le laisser à la traîne de ses propre camardes... Devra-t-il donc se cacher toute sa vie à cause de ce hasard malheureux ? 


Court-métrage: Anatole traîne toujours derrière lui sa petite casserole. Elle lui est tombée dessus un jour sans qu'on sache pourquoi. Elle se coince partout et l'empêche d'avancer. Anatole en a assez, alors il se cache. Heureusement, les choses ne sont pas si simples...

Disciplines : Langues, Education Civique, Arts; autres.
Valeurs : Se connaître ; accepter ser défauts, connaître ses qualités.

Niveaux d'apprentissage: Primaire; collège ; voie professionelle (Design, Multimédia, Musique)


En sortant de l'école | Burcu Sankur, Goeffrey Godet
Ce court-métrage d'après le poème de Jacques Prevert, le poète français, fustige la destruction des forêts pour fabriquer de la pâte à papier, papier servant à alerter les gens sur les menaces de la déforestation.




"Ce poème de Jacques Prévert évoque le malheur d'un homme qui aime trop les oiseaux."
Clément De Ruyter

En sortant de l'école d'après le poème Tant de forêtsrend hommage à l'esprit libertaire et explorateur du poète Jacques Prévert.



Disciplines : Langues (poésie); Education Civique; Ecologie; Arts; autres.
Valeurs : Ecologie; protection de la planète, déforestation, recyclage.

Niveaux d'apprentissage: Primaire; collège ; voie professionelle (Design, Multimédia, Musique).
Éducation:

Les films d'animation sont une ressource numérique forte, motivante, pour faire comprendre, de façon ludique, les notions fondamentales liées à l'apprentissage des langues, de la formation civique, du dessin et multimédia er qui font entrer l'École dans l'ère du numérique.

Objectifs* :

Traiter les notions étudiées en classe, en se servant du support de l'image;

Aborder les difficultés principales rencontrées lors des apprentissages;

Favoriser la compréhension par les élèves des points du programme.

*selon le ministère de l'education 

Usages: 

Dans le cadre scolaire : en classe ou sur le net, sur le temps d'accompagnement pédagogique (enseignement informel).

À vous  de choisir les films selon le niveau enseignement ou profil de vos élèves.

Portables :

L' utilisation des téléphones portables se fait de plus en plus dans les cours. Quand j'ai commencé à introduire les nouvelles technologies dans les cours de langues, il n'y avait qu'un ordinateur dans la bibliothèque. Mais les étudiants la 'gen-text' (elle existe depuis les années 90's et quelques) avait déjà dans leur poches les portables. Le BYOD a bien commencé avant les années 2000. Et ce fut incroyable ce qu'on faisait déjà à l'époque dans les cours de Langues et Littérature. Portables dans la main, sur les tables des étudiants pour travailler dans la classe. Après la classe, on continuait connecté sur portable et/ou sur le net.


Quelques conclusions:

Les ouvelles technologies ont favorisé l’introduction d’autres outils pédagogiques dans les programmes d’enseignement, notamment les films, qui sont devenus quasiment incontournables. Dès lors, enseigner partant d’un film et d'un court-métrage d'animation était donc une pratique ludique, passionnante, pour les deux cotès, enseignants, étudiants.

Puissant moyen de communication, les films, dans le cas présenté dans ce post, les films d'animation, peuvent devenir éducatifs, en se fixant comme objectif principal d’engager les étudiants à devenir des apprennants actifs, et pas des simples téléspectateurs. Donc il faut bien les préparer ainsi que les actvités.

Les téléphones portables, des smartphones ou autres, 
permettent que chaque élève ait la capacité et la compétence de prendre des photos et de la vidéo, de faire la recherche, de suivre les cours dans la salle de classe ou connecté si on est pas en classe.

Nous voulons enseigner et améliorer les systèmes scolaires 'classiques', pour bien renforcer la présence du numérique à l’école, et produire/former des citoyens qualifiés dont nos sociétés ont besoin.


On n
e doit pas seulement changer les pratiques des enseignants existants, on doit aller à ce que l'enseignement attire des candidats de qualité.
Possible que ces court-métrages puissent motiver vos étudiants, même les plus 'difficiles', de façon  ludique et interactive, ou inspirer les créatifs (voie professionnelle, multimédia, designer, musique.)

Ils racontent de belles et touchantes histoires, la créativité et la drôlerie de tous ces réalisateurs donneront une touche poétique, comme 'grands enfants', à nos programmes pédagogiques.
G-Souto

25.06.2014
Copyright © 2014G-Souto'sBlog, gsouto-digitalteacher.blogspot.com®

Creative Commons License
Education : On parle films d'animation en français bG-Souto is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

No comments: