Sunday, January 4, 2015

Enfants du monde en danger : vont-ils à l'école ?





crédits : Unicef France


 « L’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur. » 
Déclaration de Genève

Après quelques jours de repos, me revoilà. Une nouvelle année commence! Et les élèves repprennent l'école à partir de demain le 5 janvier, dans la plupart des pays européens. Ils ont de la chance. Ils peuvent aller librement à l'école.

Comme enseignante, impossible de commencer 2015 sans écrire sur le drame des enfants qui ne peuvent pas aller à l'école, victimes de conflits  à travers le monde.

Unicef vient de dresser un constat alarmant. 2014 fut une « année dévastatrice pour des millions d'enfants », a fait savoir l’organisation. 




crédits : Unicef France

"En 2014, des centaines d'enfants ont été enlevés alors qu’ils se trouvaient à l’école ou sur le chemin de l’école. 

Des dizaines de milliers d’autres ont été recrutés ou utilisés par des forces et groupes armés. 
Dans de nombreuses régions, les attaques menées contre des établissements scolaires ou de santé ont augmenté."


© UNESCO/Akhtar Soomro
 élève dans une école primaire, Pakistan
http://wa1.www.unesco.org/

On estime que 230 millions d'enfants dans le monde vivent actuellement dans des pays et des zones touchés par des conflits armés.

Trop de conflits qui ont douloureusement affecté les enfants durant l'année 2014.


« Des enfants ont été tués alors qu'ils se trouvaient en classe ou dans leur lit. Ils ont perdu leurs parents, ont été enlevés, torturés, recrutés comme enfants soldats, violés et même vendus comme esclaves. Jamais dans l'histoire récente autant d'enfants n'ont été soumis à une telle et épouvantable brutalité. »

Anthony Lake, directeur général 




Pour illustrer l’urgence de la situation, l’Unicef donne quelques chiffres. Actuellement, 230 millions de mineurs vivent dans des pays ou des zones qui connaissent des conflits armés. 10 millions d’enfants sont touchés par les guerres.

En plus de ces conflits, un nouveau fléau menace les plus jeunes : Ebola en Afrique de l'Ouest. La maladie a déjà causé la mort de centaines d’enfants et fait des milliers d’orphelins et prive d'école quelque cinq millions d'enfants.




Crédits : Unicef

Éducation:

Tu as le droit d'être protégé de la guerre.

"Où que tu habites, tu as le droit de vivre en paix. Les guerres, quand elles éclatent, ne doivent concerner que les adultes.Ils n’ont pas le droit de te faire participer. Ils doivent te protéger contre toutes les conséquences de la guerre."

Droits de l'enfant, article

Les enseignants dans les écoles et établissements d'enseignement sont sensibles à ces enfants et jeunes adolescents du monde privés d'éducation.

Ils font particulière attention à cette cause humanitaire 
et introduisent de plus en plus ce sujet délicat dans leurs disciplines. Les enfants et jeunes ados dans le monde qui n'ont pas les mêmes possibilités d'aller à l'école, conformément à la Déclaration des Droits de l'Enfant et la Convention relative aux droits de l'enfant.



Enfants sans le droit à l'éducation est un sujet qu'on travaille beaucoup dans les cours. Les enseignants stimulent leurs élèves à réfléchir sur les différences entre eux et les autres et expliquent la notion de "droits". 

Par des activités, et des resssources pédagogiques (articles journaux-web, infos télévision, rapports, vidéos, films), on sensibilise nos étudiants à comprendre les situations d'urgence humanitaire, dont le drame de ces jeunes un peu partout dans le monde. 

En classe, on débat ce fléau, on écoute les jeunes étudiants et leurs idées, et on leur conseille de suivre des organisations comme Unicef ou Aide et Action pour agir et/ou être bien informés.




Crédits : Unicef


Ressources pédagogiques:

L'Unicef dispose des outils pour aborder avec les élèves les enjeux des catastrophes humanitaires ainsi que la manière dont l’UNICEF répond à l’urgence, qu’elle soit liée à une catastrophe naturelle ou à un conflit.

Les outils proposés permettront aux enseignants d’aborder avec les étudiants (enfants et adolescents) les questions que peuvent soulever les situations d’urgence humanitaire actuelles. 

Ils sont classés:
  • Primaire
  • Collège
  • Lycée
Grâce aux activités proposées, les élèves comprendront mieux les répercussions que peuvent entraîner de telles situations sur les enfants vulnérables, tout en développant un sens de l’empathie, et en éveillant de sentir les différences et le désir d’agir.

Les enseignants et les élèves peuvent organiser des événements dans leurs écoles, collèges, ou lycés pour attirer l'attention de tous sur les situations d'urgence humanitaire.



http://www.unicef.fr/

Le 20 novembre 2014, on a célébré le 25e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, adoptée par les Nations unies en 1989. 

Il y a plus de 25 ans, le monde a fait une promesse aux enfants : nous ferions tout ce qui est en notre pouvoir pour affirmer, protéger et promouvoir leurs droits – à survivre et se développer, à apprendre et s’épanouir, à faire entendre leurs voix et atteindre leur plein potentiel. 

"La violence et les traumatismes ne font pas que du mal à chaque enfant, pris individuellement, ils sapent la force  des sociétés entières. 

Le monde peut et doit redoubler d’efforts pour que 2015 soit une bien meilleure année pour chaque enfant.

Car tout enfant qui, grandit en bonne santé et en toute sécurité et devient fort et éduqué est un enfant qui pourra contribuer à son propre avenir et à celui de sa famille, de sa communauté, de sa nation et, en fait, à notre avenir commun à tous ».

Anthony Lake, directeur général Unicef

G-Souto

04.01.2015
Copyright © 2015G-Souto'sBlog, gsouto-digitalteacher.blogspot.com®

Creative Commons License
Enfants du monde en danger : vont-ils à l'école ? bG-Souto is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
 



No comments: